+33 (0) 1 49 03 00 00 ipac@ipac-traductions.com

Le tiré à part pharmaceutique est un contenu à destination des professionnels de la santé. Il offre des informations sur de nouvelles thérapeutiques. Afin d’apporter des données fiables, il doit être traduit par des professionnels spécialisés, formés aux nuances lexicales des termes médicaux.

 

Le tiré à part, un hors série éditorial

Le « tiré-à-part » (TAP) est un contenu éditorial qui fait l’objet d’un tirage spécifique. Il s’agit, en quelque sorte, d’une production « hors-série » qui prend souvent la forme d’un supplément thématique.

Dans le cadre des productions médicales, le tiré à part est souvent un contenu éditorial en provenance d’une industrie pharmaceutique. Ce contenu a alors pour vocation de promouvoir l’utilisation de médicaments ou de produits de santé. Ils sont alors destinés aux professionnels comme le médecin ou le pharmacien.

 

Le tiré à part scientifique, une aide thérapeutique et pédagogique

Les tirés à part en provenance de laboratoires pharmaceutiques deviennent des outils pour les professionnels de la santé, mais également pour leurs patients.

 

Un condensé d’informations

Le tiré à part regroupe généralement un ensemble de résultats en provenance d’essais cliniques. Il s’agit alors de publications médicales et scientifiques. Le but est la mise à disposition du personnel de santé d’un certain nombre de résultats de recherches et d’études cliniques ou épidémiologiques. Dans ce cadre, le tiré à part porte à l’attention des médecins des informations utiles et nécessaires à leur pratique quotidienne.

Avant la crise sanitaire, le tiré à part était, parfois, apporté aux professionnels de la santé par des visiteurs médicaux. Aujourd’hui, ces publications médicales et scientifiques sont principalement délivrées par courrier postal ou électronique.

 

Un support apprécié

Selon l’ étude d’Elsevier , réalisée en 2018-2019, 90 % des professionnels de la santé interrogés estiment que les tirés à part sont des outils documentaires utiles et fiables. Cela leur permet de se tenir à jour dans leurs connaissances et leur pratique médicale tout en y consacrant un temps raisonnable. En effet, trouver les informations sur le web, ou sur les réseaux sociaux peut se révéler hasardeux. De plus, il s’agit d’un travail particulièrement chronophage.

Le tiré à part permet de résoudre cette problématique et d’apporter aux professionnels de la médecine les informations nécessaires pour utiliser de manière judicieuse les traitements les plus modernes.

 

Une aide aux patients

En dehors de son format pratique, le tiré à part possède l’avantage d’être particulièrement clair. En effet, il contient généralement de nombreux graphiques et des illustrations nécessaires à la bonne compréhension du propos. À ce titre, le tiré à part peut être un outil pédagogique à destination du patient. Il permet ainsi d’expliquer de manière plus factuelle un certain nombre de traitements ou de découvertes scientifiques. Le patient est alors plus à même de prendre des décisions éclairées et motivées par rapport aux thérapeutiques qui lui sont proposées.

 

Une publicité déguisée

Malgré ses nombreux atouts, le tiré à part n’est pas toujours exempt de récriminations. En effet, certaines sociétés savantes lui reprochent de créer des conflits d’intérêts. Cela est d’autant plus vrai lorsque l’on voit que certains tirés à part sont envoyés par des entreprises pharmaceutiques comme Novartis, Pfizer ou encore Sanofi ou GSK.

Néanmoins, à l’heure où le monde traverse une crise sanitaire sans précédent, le partage des connaissances scientifiques et médicales est un défi. Les tirés à part, même s’ils constituent parfois une forme de publicité en faveur des firmes pharmaceutiques, ont un rôle évident à jouer.

 

Les règles du tiré à part à visée médicale

Comme toute publicité en faveur d’un produit pharmaceutique, le tiré à part doit être conçu suivant des règles strictes. En effet, ce type de contenu éditorial doit permettre de comprendre correctement le public cible du produit, mais également ses indications thérapeutiques relatives à son autorisation de mise sur le marché, mais également relatives à la pathologie visée et à la stratégie thérapeutique globale recommandée.

 

Des informations claires et précises

Afin de répondre aux lois en vigueur dans l’Union européenne , le tiré à part doit contenir le résumé des caractéristiques du produit. Ce résumé doit évidemment être visible pour le lecteur, mais également apparaître de manière non tronquée et sans artifice qui pourrait en dénaturer certaines informations.

Si le document ne concerne que certaines indications du produit, il est possible de n’indiquer que celle-ci. Cependant, cette mention doit être précisée. Si les recommandations de stratégie thérapeutique en vigueur apportent une modification à ces indications, il est alors nécessaire d’apporter à toutes les informations supplémentaires qui permettent de comprendre la place du produit dans la stratégie thérapeutique.

Le document doit également contenir, de manière claire, les recommandations de stratégie thérapeutique en vigueur par l’autorisation de mise sur le marché.

 

Des informations médicales accessibles

Afin que les informations médicales nécessaires soient clairement exposées, leur caractère d’imprimerie doit être lisible.

Par ailleurs, les tirés à part doivent présenter les informations légales sur la couverture du document.

 

De la traduction spécialisée pour éviter les écueils

Les tirés à part sont des documents très précieux pour les professionnels de la santé. Ils les utilisent souvent sans réserve afin d’améliorer leurs protocoles thérapeutiques. Il est donc primordial que les informations apportées par ces documents soient exactes et précises. Pour cela, il est indispensable de faire appel à des traducteurs spécialisés qui sauront apporter toutes les nuances nécessaires à la bonne compréhension des stratégies médicales. Dans ce cadre, en effet, une traduction approximative, comme celle offerte par Google, pourrait être préjudiciable, voire mortelle.

 

À retenir

90 % des professionnels de la santé utilisent les tirés à part comme sources d’informations ;

la conception d’un tiré à part est régie par un cadre législatif strict ;

la traduction approximative d’un tiré à part peut conduire à des erreurs médicales graves.

 

Le tiré à part est un document informatif délivré par des instances scientifiques ou pharmaceutiques. Il permet d’exposer au professionnel de la santé des résultats d’études ou d’essais cliniques pour améliorer les prises en charge thérapeutiques. Ils sont utiles et appréciés, mais doivent être traduits de manière rigoureuse pour ne pas donner des informations erronées.