+33 (0) 1 49 03 00 00 ipac@ipac-traductions.com

Chef de projet, chef de mission, responsable de service, assistant(e) de direction… Vous devez faire traduire des textes pour votre entreprise.
L’enjeu de la mission est important alors pour ne pas commettre d’impair, voici les étapes une bonne gestion de projets de traduction. Et parce que votre temps est précieux, quelques astuces pour en gagner ! C’est cadeau !

Connaître les étapes d’un projet de traduction

Pour une bonne gestion de traduction, il est important de connaître la méthodologie des bonnes agences de traduction professionnelles, généralement organisée en 3 étapes clés :

1 – Pré-production :

Bien comprendre la demande et en analyser les contours (qualité des fichiers, volume, délais…) afin de proposer au client final un devis détaillé associé à un planning de réalisation.

2 – Production :

Après acceptation du devis par le client, le projet est lancé. Après avoir composé l’équipe la plus adaptée avec le chef de projet traducteur, il s’agit de constituer une “mallette projet” qui regroupe à la fois les contraintes liées au projet et les ressources et outils de traduction dont disposera l’équipe : glossaire, mémoire de traduction, logiciels de traduction assistée par ordinateur, brief détaillé…:

Un chef de projet de traduction suit en continu la mission et fait le lien entre le client et les traducteurs pour toute question éventuelle.
Une fois la traduction effectuée, le fichier passe encore des étapes de relecture, révision, remise en page et ultime relecture sur le fichier final ; assurance qualité du fichier ainsi produit.

3 – Post production :

Une fois livré au client final, le projet est sauvegardé et archivé dans l’agence afin de demeurer accessible au client pendant une durée déterminée.

Vous l’aurez compris, en agence de traduction professionnelle, il s’agit donc de traduction… mais aussi de gestion de projet de traduction ! En savoir plus sur les étapes d’une bonne traduction en agence.

Bien préparer le projet de traduction

Alors du côté client, pour s’assurer que la traduction effectuée sera bien en phase avec vos attentes, il s’agit de bien préparer votre projet.

1 – Préparer son fichier source

  • Ne transmettez à l’agence que vos textes source dans leur version finale. Vos textes sont en cours de rédaction ou vont être prochainement modifiés ? Attendez d’avoir en main la version définitive.
  • Vérifiez que le texte source est clair et sans faute. Vous vous assurerez que les traducteurs en auront une bonne compréhension.

2 – Réaliser un brief précis

  • Indiquez la langue cible avec précision. Si vous souhaitez une traduction français anglais, s’agit-il de l’anglais américain ou de l’anglais britannique ?
  • Mentionnez le domaine traité par vos contenus source : textes à vocation marketing, textes scientifiques, textes juridiques…
  • Expliquez à quel usage ce texte traduit est destiné. Cela permettra aux traducteurs de mieux contextualiser leur approche.
  • Indiquez la date à laquelle vous souhaitez recevoir vos fichiers traduits. Attention, pour avoir un travail de qualité, un peu de temps est nécessaire à la mise en oeuvre des étapes précédemment décrite.
  • Décrivez vos contraintes spécifiques :
    • un lexique particulier à utiliser,
    • une optimisation SEO,
    • un nombre de caractères mini/maxi…
  • Quel est le format de votre fichier source ? Word, Excel, HTML, Indesign, QuarkXpress ? Et la traduction doit-elle être réalisée sous ce même format ?

Comment gagner du temps et optimiser les coûts

Vos textes à traduire sont dans plusieurs fichiers distincts, voire dans des fichiers de différents formats ? Si vous le pouvez, réunissez tous vos textes dans un seul fichier, idéalement au format le plus simple (Word ou Excel).
En effet, traiter 1000 mots sur un seul fichier Word est plus rapide pour l’agence de traduction que traiter 2 fichiers Word de 200 mots, 1 fichier Pdf de 350, et 2 fichiers Excel de 450 mots. La traduction sera ainsi effectuée plus vite et vous coûtera moins cher !

Pour que vos fichiers permettent un traitement plus rapide, enlevez, si vous le pouvez, tous les visuels ne donnant pas lieu à des traductions (et qui bien sûr ne sont pas nécessaires à la compréhension du texte).

Les points de vigilance

Nos conseils avant de confier vos projets de traduction à des prestataires de services linguistiques :

  • Le prestataire de traduction est-il sérieux et vraiment professionnel ?
  • L’agence a-t-elle des traducteurs salariés en interne ou exclusivement des ressources externes ?
  • Le processus de traduction indique-t-il les étapes de réalisation du projet ?
  • Votre projet est d’un volume assez important (au moins 5000 mots) : le prestataire propose-t-il d’utiliser des “mémoires de traduction” afin de décompter les répétitions ?
  • Votre texte est spécifique (traduction médicale, traduction scientifique, traduction juridique ou assermentée, traduction financière…) : l’agence a-t-elle des traducteurs spécialisés dans votre domaine ? C’est essentiel pour assurer une parfaite compréhension et une excellente retranscription.
  • Quelle est la politique de confidentialité de l’agence ?

En savoir plus comment choisir une bonne agence de traduction.